Ukraine-Qatar

Avec la crise de l’invasion russe qui a secoué l’Ukraine, la Zbirna (sélection ukrainienne de football) avait une grosse envie de se qualifier pour la Coupe du Monde Qatar 2022 afin de mettre un sourire sur les lèvres des plus de 40 millions d’Ukrainiens. L’Ukraine, lors de la finale des barrages, devait affronter le Pays de Galles. Mais les bleus et jaunes de l’Ukraine ont-t-ils réussi à s’offrir le billet pour le Qatar ? Lisez plutôt !

Un Wayne Hennessey héroïque qui plante le décor d’un triomphe

Les Ukrainiens regretteront amèrement les occasions qu’ils ont ratées face à Wayne Hennessey, le gardien de but gallois qui aura été sans doute aucun le héros de son équipe, en dépit du fait que ses interventions n’ont pas toujours été très académiques. Comme l’a reconnu Oleksandr Zinchenko, le défenseur ukrainien de Manchester City, ses partenaires et lui ont tout donné sur la pelouse, mais le portier du Pays de Galles a fait un travail exceptionnel, avec des arrêts impressionnants.

Le but gallois, le seul et l’unique du match, a été inscrit à la 34ème minute de jeu. Sur un coup franc de Gareth Bale, le milieu de terrain ukrainien Andriy Yarmolenko a dévié le ballon de la tête et a pris à contre-pied son gardien Georgi Bushchan.

Des Ukrainiens qui ne trouvent pas la faille

Sur une erreur d’alignement des Gallois, l’attaquant ukrainien Roman Yaremchuk s’était présenté face au dernier rempart des britanniques, mais son tir a été bloqué en deux temps. De même, Hennessey a péniblement contrarié une tentative de Zinchenko à la 40ème minute de jeu avant de repousser, grâce à un réflexe du pied incroyable, une déviation aux six mètres de Viktor Tsygankov. Malgré le fait que Yaremchuk était bien placé pour reprendre la balle, il n’est pas parvenu à la mettre au fond. L’action que voilà a eu lieu à la 55ème minute de jeu.

Une poignée de minutes plus tard, c’est Ben Davies, le défenseur gallois de Tottenham qui, devant Yarmolenko, a été l’auteur d’un sauvetage extraordinaire. Des innombrables prodiges du gardien de but gallois, il faut souligner l’arrêt miraculeux qu’il a fait sur sa ligne après un puissant coup de tête d’Artem Dovbyk.

Les Gallois décrochent le billet pour le Qatar

Dans une seconde mi-temps animée et très ouverte, il était possible aux Gallois de tuer rapidement le suspense. Mais Aaron Ramsey, alors qu’il était à sept mètres du but, a ouvert son pied de manière maladroite et a raté le cadre.

Au dernier coup de sifflet de l’arbitre, les larmes de Mykola Shaparenko et ses coéquipiers ont contrasté avec la grande allégresse des Gallois qui ont atteint un objectif qui leur résistait depuis 64 ans. En réalité, le Pays de Galles n’a joué qu’une seule phase finale de la Coupe du Monde, celle que la Suède avait organisé en 1958.

Article précédentL’Arabie Saoudite prolonge Hervé Renard jusqu’en 2027
Article suivantLa réaction de Hervé Renard au vu du tirage au sort du Mondial 2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici