Coupe-monde-hiver

La coupe du monde 2022 est une édition spéciale puisqu’elle se joue en hiver au Qatar. En effet, compte tenu des conditions météorologiques peu convaincantes, les organisateurs ont décidé de mettre la compétition à une période plus clémente. Le mondial sera donc joué en pleine saison des clubs. Cependant, toutes les activités devraient s’arrêter pour laisser place à l’une des plus belles compétitions dans le domaine du football.

Une Coupe du monde spéciale

La coupe du monde 2022 qui aura lieu au Qatar est une édition particulière. En effet, il s’agit de la dernière version de la compétition avec 32 équipes participantes. À partir de 2026, le nombre de pays augmentera à 48.

Par ailleurs, il ne s’agit pas de la seule particularité de ce mondial à venir. Contrairement aux éditions précédentes, cette coupe du monde sera jouée pendant l’hiver. Il faut savoir que durant l’été, les températures au Qatar varient de 40 °C à 50 °C. Avec cette chaleur, toute activité physique est fortement déconseillée.

Pour résoudre ce souci lié à la température, la FIFA a donc préféré décaler le calendrier pour mettre la compétition du 21 novembre aux 18 décembre. À cette période de l’année, l’hiver est très doux avec des températures généralement autour de 20° C.

Toutefois, cela crée plusieurs problèmes. En effet, cela va bouleverser le calendrier normal établi pour les compétitions nationales. Ce décalage a aussi imposé une trêve des championnats et des coupes européennes. Les joueurs internationaux ne seront d’ailleurs libérés qu’une semaine avant le début de la Coupe du monde. Pour finir, il faut préciser que la traditionnelle trêve hivernale de janvier sera sacrifiée pour rattraper le retard provoqué par le Mondial.

Une coupe du monde au Qatar : pourquoi ça fait polémique ?

Le Qatar a voulu organiser la coupe du monde 2022 au même titre que d’autres pays tels que : l’Australie, le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis. Après des votes, c’est le Qatar qui finira par gagner. Cependant, certaines enquêtes ont été ouvertes par la FIFA pour déterminer les conditions d’attribution. Cette mesure intervient après une série d’accusations de corruption des membres de la Fédération. En effet, il se murmurait que certains anciens dirigeants auraient reçu des pots de vin en échange de leurs votes en faveur du Qatar.

À part cela, il y a également une polémique autour de l’organisation du mondial par le Qatar. Il s’agit de la question liée au climat. En effet, il y a des températures extrêmes dans la région. Pour lutter contre la chaleur, les dirigeants ont mis en place un système de climatisation des stades. Ses différents projets sont décriés par les défenseurs de l’environnement.

« Un rafraîchissement de l’air génère, par nature, des dépenses énergétiques significatives, et les climatiseurs sont responsables d’une hausse des températures dans les grands centres urbains puisqu’ils rejettent à l’extérieur la chaleur qu’ils ont pompée à l’intérieur », déplore Gilles Paché, professeur en sciences de gestion à l’université d’Aix-Marseille, sur le site Reporterre.

Par ailleurs, les conditions de travail des ouvriers sur les différents chantiers ont également été l’objet de différentes polémiques. Les droits de l’homme auraient été bafoués par les entreprises responsables de la construction des terrains.

Article précédentOù faire son jogging à Dijon ?
Article suivantDes phases de groupe compliquées pour le Brésil ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici