Sanchez-Mondial 

Alexis Sanchez voit ses chances de disputer le mondial au Qatar se réduit. Le recours de sa sélection n’a pas été favorable.

L’équateur et le Chili sont dans une procédure judiciaire devant la FIFA. Une première fois clore, le dossier a été de nouveau ouvert suite aux révélations du Daily mail. Le média britannique disait détenir des preuves que Bryan Castillo a joué pour l’équateur avec de faux passeports. Il ne s’agirait pas d’un véritable équatorien. Cette situation avait permis Chili d’Alexis Sanchez d’espérer disputer la coupe du monde en cas de disqualification.  

La FIFA n’a pas choisi la voie de la disqualification. Elle a plutôt donné raison à l’Equateur. La nouvelle a été rendue publique par un communiqué sur le site de la faîtière du football. « Après avoir analysé l’ensemble des pièces versées au dossier par les parties et tenu une audience, la Commission de recours a confirmé la décision de la Commission de discipline de clore la procédure intentée à l’encontre de la FEF ».

Pour appuyer sa décision, la FIFA a décidé de s’appuyer sur l’un de ses articles. Pour l’instance, le défenseur mis en cause doit être considéré « comme détenteur de la nationalité équatorienne à titre permanent, conformément à l’art. 5, al. 1 du règlement d’application des statuts de la FIFA ».

Le Chili pousse pour avoir gain de cause. La prochaine et dernière possibilité pour la fédération chilienne est le Tribunal Arbitral du sport. Reste à savoir si le Chili laissera tomber ou fera le forcing. Alexis Sanchez devra peut-être se concentrer sur sa carrière en club pour être au meilleur de sa forme juste après le mondial. Cela permet au joueur de se reposer et d’avoir plus de fraîcheur que les autres.

Article précédentLe classement du Ballon d’Or 2022 aurait fuité
Article suivantQatar 2022 : la billetterie de dernière minute est ouverte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici