Ronald-Thomas

Ronald Thomas est venu renforcer le staff technique du FC Lorient. Le club lorientais l’a présenté ce mardi.

Il y a du mouvement du côté du FC Lorient. Si Matthieu Dreyer a quitté le club en direction de l’AS Saint Saint-Étienne, le club lorientais a renforcé son encadrement technique. Toujours dans le compartiment des gardiens de but, un homme d’expérience mettra ses compétences au profit de Régis le Bris. Officialisé ce mardi, le technicien de 48 ans s’est exprimé pour expliquer les raisons de son départ de l’En Avant Guingamp.

Une envie de changement

Ronald Thomas n’a pas manqué de rappeler qu’il a évolué durant 15 ans au poste d’entraîneur des gardiens dans son club de cœur. Cette précision devait lui servir de base pour affirmer qu’il avait envie de changer d’air et d’environnement. Sous un angle psychologique, le technicien explique que son engagement pour les Guingampais pouvait lui causer des problèmes en raison de la situation du club. « Ça faisait plus d’une quinzaine d’années que j’étais à Guingamp. Les trois saisons qui ont précédé l’arrivée de Stéphane Dumont ont été compliquées (la saison de la descente en L2 et les deux suivantes). Ce fut d’autant plus difficile à vivre que je suis du club, j’y connais tout le monde. », a dit l’homme.

 « Dans ce cas-là, il y a aussi le cœur qui parle. Ça te bouffe un peu la santé. C’est déjà éprouvant quand on est entraîneur, mais lorsque tu es en plus du club, ça te touche encore davantage. Suite à ces trois années, je me posais la question de l’opportunité d’aller voir autre chose. La saison dernière avait été bonne, le club avait retrouvé de la cohérence, un bon coach, mais ça me trottait dans la tête ».

Régis Le Bris a joué un rôle clé dans l’arrivée de Thomas au club. Ce dernier l’a rappelé. « Quand Régis Le Bris m’a appelé, son discours m’a plu, il correspondait à ma vision du foot et du poste de gardien. Je me suis dit que c’était le bon moment pour changer d’environnement. »

Article précédentCoupe de France : la compétition commence malgré la sécheresse
Article suivantLigue des champions : l’OM et le PSG connaissent leurs potentiels adversaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici