Coupe-France

La coupe de France sera lancée le 27 aout prochain, mais le principal adversaire de toutes les équipes reste la sécheresse.

La nature dicte toujours sa loi. Si la sécheresse a fait vite prolonger la maturation des fruits, elle n’a pas empêché la programmation des matchs de la coupe de France. Le premier tour doit se jouer le 27 et le 28 aout entre des clubs amateurs. Cependant, les clubs ne sont pas vraiment enchantés de jouer avec les conditions qu’impose le gouvernement français.

Le niveau de crise a atteint le chiffre 4 dans de nombreuses régions et la commission interministérielle a interdit l’arrosage des pelouses. Cette mesure épargne les terrains nationaux et internationaux, mais ne fait pas vraiment l’affaire des clubs amateurs. Ils devront jouer sur une pelouse qui n’a plus reçu de l’eau depuis un bon moment.

Une pelouse ou une terre battue ?

Face à la décision gouvernementale, les acteurs du football qui sont le plus concernés y vont de leur commentaire. Pour le président de la Ligue des Pays de la Loire, il craint pour le niveau du jeu. « Je ne suis pas inquiet pour nos clubs nationaux, mais on pourrait être impacté sur le premier tour de coupe de France fin aout », a-t-il dit.

L’impuissance est palpable du côté de la JS Lure où on espère vraiment que les choses rentreront dans l’ordre. « Notre terrain d’honneur n’est pas dans un très bon état, mais on n’en a pas d’autres, explique un dirigeant du club. Il faut espérer que ça va s’améliorer avant le premier match de Régional 1 le 3 septembre. »

Un responsable de club dit clairement que ce sera une surprise pour lui que la compétition commence vraiment le 27 aout.

Pour appuyer cette inquiétude, un des dirigeants du club du Morbihan attire l’attention sur le danger de démarrer vraiment la compétition dans ces conditions. « Il y a de grandes chances que les terrains soient trop dangereux pour reprendre la compétition fin aout », a-t-il déclaré. 

Article précédentCoupe de France : quelques affiches du second tour
Article suivantFC Lorient : Ronald Thomas s’exprime sur sa venue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici