Fred-Kerley

Dans la nuit du 16 au 17 juillet 2022, le sprinteur américain Fred Kerley est devenu à Eugene champion du monde du 100 mètres. Si ce succès n’est pas un exploit de la plus grande des exceptions, il s’agit d’une prouesse à ovationner, notamment lorsqu’on connaît l’histoire de l’homme. Voici 6 choses à savoir sur Fred Kerley.

1-     Le 100 mètres n’est pas sa discipline de prédilection

En raison de ce qu’il est si performant au niveau de la ligne droite de l’Oregon, on pourrait croire que Fred Kerley a couru le 100 m depuis le début de sa carrière. Il ne s’est pourtant spécialisé que bien tardivement dans cette discipline. Après qu’il a pratiqué le basket-ball et le football américain pendant sa scolarité, le natif de Taylor s’est orienté vers l’athlétisme.

Alors qu’il a choisi au départ le 400 m, il a très rapidement fait montre de dispositions pour le tour de piste et s’est offert de nombreuses médailles mondiales. Au nombre de celles-ci, il faut citer l’argent en 2017 et l’or en 2019 sur le relais 4 x 400 m mais aussi le bronze en individuel en 2019 à Doha. C’est plus d’un an après les Mondiaux qui ont eu lieu au Qatar qu’il a pris la décision de se contraindre à une réorientation vers le 100 m.

2-     Une enfance difficile

Ayant vu le jour à Taylor (Texas) le 7 mai 1995, Fred Kerley a eu une enfance pénible. En effet, son père a été condamné à de la prison ferme et sa tante Virginia a dû l’adopter alors qu’il était âgé de 2 ans. L’athlète lui a d’ailleurs rendu hommage après qu’il a fini champion du monde.

Le sprinteur américain n’en veut pas à ses parents. Il a laissé entendre qu’il a avec eux une relation assez saine et qu’ils échangent de façon régulière sur leurs déboires du passé.

3-     Cercle fermé

Les sprinteurs enchaînent 100 et 200 m des fois ou 200 et 400 m. Fred Kerley est, lui, en mesure de courir très rapidement ces trois distances. Il appartient au cercle extrêmement fermé des personnes ayant couru le 100 m sous les 10’’, le 200 m sous les 20’’ et le 400 m sous les 44’’, en compagnie de l’Américain Michael Norman et du Sud-Africain Wayde Van Nlekerk. Ses records sont ceux ci-après : 43’’64 sur 400 m, 19’’76 sur 200 m et 9’’76 sur 100 m.

4-     Médaillé olympique

Reportés d’un an en raison de la pandémie de Covid, les Jeux Olympiques de Tokyo étaient un premier test pour évaluer la reconversion de Fred Kerley. Ce dernier a débarqué au Japon avec des références assez sérieuses, surtout un 100 m en 9’’84 pendant les sélections américaines. Qualifié pour la finale, il se fit devancer par Marcell Jacobs et termina à la deuxième place. Ce n’est donc que la médaille d’argent qu’il put décrocher.

5-     Un athlète ambitieux

Si Fred Kerley a pu somptueusement glaner le titre de champion du monde, cela ne l’a pas rassasié. En réalité, le sprinteur américain a envie de tout écraser sur son chemin. Après qu’il a été sacré, le natif de Taylor a fait savoir qu’il est conscient du fait que la course qu’il venait de finir lui ouvre plusieurs portes. Il a affirmé que l’avenir s’annonce radieux pour lui et qu’il continue de s’entraîner sur le 400 m afin de réaliser de grands exploits.

Déjà avant les Mondiaux, il expliquait à des auxiliaires de la presse qu’il se considérait comme un athlète total. De même, l’homme de 27 ans a fait part de son envie de décrocher des médailles mais également des records du monde. Il a clairement laissé entendre qu’il est avide de succès et qu’il n’en aura jamais assez tant qu’il pourra courir sur ses jambes.

6-     Un homme qui s’appuie sur ses croyances

Pour la réalisation de ses projets, le sprinteur s’évertue à croire en lui. De même, il s’appuie sur d’autres croyances. L’athlète fait la collection de tatouages dédiés à sa foi chrétienne. Au nombre de ceux-ci, on peut énumérer la Vierge Marie, le psaume 104, des ailes d’ange, des perles de rosaire, un inventaire à la Prévert sur lequel on peut lire le mot « blessed » et une croix.

Article précédentLE SPORT, UNE EXCELLENTE FAÇON DE SE RECENTRER
Article suivantLe travail et le sport : comment les concilier pour être en forme et performant ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici